Les actualités, tutoriels et conseils de MAGIX

10 conseils pour réussir son court métrage

10 conseils pour réussir son court métrage

Voici une liste à garder en mémoire lorsqu’on se lance dans le projet de faire son propre court-métrage. Ces conseils aideront à ne pas faire des erreurs de débutants en montage vidéo et à donner une allure professionnelle au travail. – Bien sûr, il ne s’agit que d’idées, et il ne faut pas se sentir limité dans ses possibles lorsqu’on tourne un film.
1. Avoir un bon scénario

Il faut d’abord se poser la question de savoir si l’on aimerait voir le film si quelqu’un d’autre l’avait fait. Et souvent, on se rend compte que non. Il faut donc toujours avoir cette question en tête lorsqu’on rédige un script.

2. Ne pas commencer sans budget

Tout film, aussi court soit-il, nécessite un budget, c’est ainsi. Il faut donc faire attention à ce que les idées du script concordent avec ce budget. Il faut donc faire un calcul du montant dont on dispose auparavant. Il suffira de faire un tableau sur Excel en listant les besoins du film et additionner les coûts. Sans prévoir de budget, il est probable que l’on mette bien trop d’argent dans le film et que le projet n’aboutisse jamais.

3. Obtenir les autorisations et droits légaux

Faire très attention à ces questions : il faut avoir l’autorisation et les droits de chaque acteur et ce aussi pour les autres médias utilisés au montage, que ce soit pour la musique, pour une œuvre d’art ou tout ce qui apparaîtra pendant le court-métrage. Mieux vaut avoir éclairé la situation avoir de commencer à tourner et cela facilite ensuite les inquiétudes de dernière minute.


4. Faire un montage vidéo court

Les scénaristes et les réalisateurs ont toujours tendance à mettre des éléments qui ne rajoutent rien à l’action du film pour le public. Il est bon de savoir faire un montage vidéo qui tienne compte de ces coupures nécessaires – le public en est reconnaissant.

5. Faire un casting qui prenne en compte les personnalités des acteurs

Je pense que les mauvais acteurs sont pléthores dans les films à petits budgets parce qu’on leur demande souvent de jouer un personnage qui n’a rien à voir avec ce qu’ils sont dans la vraie vie. Un acteur semi-professionnel peut peut-être jouer l’arrogance et l’assurance d’un milliardaire, mais la plupart des amateurs en sont loin. Il faut donc prêter une oreille attentive au caractère de chacun et faire le casting en tenant compte de chaque personnalité.

6. Choisir une bande son adaptée

Un mauvais son pour un film petit budget, ce même avec un scénario tonitruant, retire tout plaisir au spectateur et ça en devient vite insupportable. Il est important d’acheter, d’emprunter, de mendier (comme bon vous semble) un bon microphone qui garantira la qualité sonore.

7. Ne pas tout miser sur la post-production

Sauf si la post-production est le travail d’une entreprise de production de renom, il faut savoir que les corrections apportées par la post-production sont de moindre qualité et requièrent beaucoup de temps. Il faut donc essayer d’avoir un maximum de qualité dès la prise de vue pour s’épargner son temps, son argent et sa nervosité.

8. Ne pas zoomer
Il vaut mieux ne pas utiliser le zoom. Un très bon caméra-man pourra sans doute rendre un zoomage agréable à la vue mais 99% du temps, c’est le signe d’une façon non professionnelle de diriger un film.  Si l’on veut faire un focus sur un objet, il vaut mieux faire une coupure ou utiliser une Camera Dolly.

9. Etre conscient des clichés

Il est bien utile d’avoir quelques connaissances des stéréotypes cinématographiques, que ce soit les sauts dans le temps, les séquences de rêve et le réveille-matin qui fait sortir de la torpeur, car être conscient de tous ces clichés du genre apprend à savoir les prendre avec des pincettes : savoir les réinventer, se les approprier etc.

10. De jour plutôt que de nuit

La plupart des caméras vidéo gèrent mal l’obscurité. Si l’on n’a pas de kit lumière semi-professionnel, on se retrouve avec des secousses à l’images, une perte de couleur et de qualité. Il est donc préférable et plus facile de changer son scénario que de devoir prendre en compte les problèmes de lumière.

J’espère que ces tuyaux auront aidé certains. Si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à les partager avec d’autres en laissant un commentaire ici-bas. Pour le travail de post-production, nous vous conseillons notre Vidéo deluxe qui offre une qualité semi-professionnelle à un prix accessible à tout débutant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *