Les actualités, tutoriels et conseils de MAGIX

Les DAW : quand les ordinateurs enregistrent de la musique

Les DAW : quand les ordinateurs enregistrent de la musique

Une DAW ou « digital audio workstation » (station de travail audionumérique) est une application logicielle conçue pour enregistrer, lire et éditer du contenu audio. De nos jours, la puissance d’un PC même banal permet de produire et d’enregistrer de la musique. Avec un tel logiciel installé sur votre ordinateur, celui-ci devient le remplaçant, version numérique, du studio d’enregistrement analogique. Une DAW est souvent appelée « logiciel séquenceur » ou encore « studio virtuel ». Le fonctionnement est en fait calqué sur l’équipement et les procédures disponibles dans un studio d’enregistrement classique. Nous allons ici parler des bases élémentaires lors de l’utilisation d’un logiciel de ce type. Ceci impliquera une explication portant sur quelques éléments hardware ainsi que sur la terminologie de base. Le logiciel contient des outils de traitement de signaux numériques appelés plug-in, utilisés pour agir sur le contenu audio. Encore une fois, ces composants logiciels sont modelés sur des processeurs d’effets hardware comme les distorsions, les delays, les reverbs, les égaliseurs, etc. Ces effets sont utilisés au sein d’un mixeur vous permettant d’ajuster les niveaux des pistes séparément, agir sur les signaux, par exemple avec les effets et positionner les sons dans le champ sonore (panoramique). Des instruments virtuels sont aussi fournis en tant que sources sonores. Ils simulent des instruments acoustiques courants comme le piano, la guitare, les violons, violoncelles et autres instruments à cordes, etc. ainsi que des synthétiseurs, des boîtes à rythmes et autres instruments dédiés au « bidouillage » audio. Lorsque tous ces procédés sont terminés, les différentes pistes peuvent être exportées (ceci s’appelle un « bounce ») en tant que fichier stéréo, qui est bien sûr le format audio de tout CD ou tout fichier audio téléchargé. Il existe une multitude d’autres procédés, toutefois ceci n’est qu’un bref aperçu de la fonction principale et première d’une DAW.

L’interface audio

Le logiciel fonctionne généralement en conjonction avec une interface audio (carteson) qui achemine les signaux vers et en dehors de l’ordinateur. Normalement, il s’agit d’une simple carte son intégrée à votre PC que vous utilisez pour écouter le son provenant de l’ordinateur. Le problème commun et récurrent des cartes son standard est qu’elles ne sont pas conçues pour répondre aux exigences élevées d’une station de travail audionumérique. Le souci principal est celui de la latence. Ceci dépend de la manière dont le son « traverse » la carte son. Lorsque vous injectez des signaux dans la carte son, le signal qui en sort a un retard, dont la durée peut aller jusqu’à 5 secondes. Lorsqu’on veut faire ou enregistrer de la musique, un tel retard est inacceptable. Si vous utilisez une carte son prévue et pensée pour la production audio, la latence ne sera pas un problème. Quelle interface faut-il choisir ? Cela dépend de vos attentes et de vos besoins. Tout d’abord, en utilisant une interface audio professionnelle, vous bénéficierez d’une qualité de son supérieure, ce qui est un avantage considérable. Ensuite, vous sélectionnerez l’appareil qui vous convient selon vos besoins en matière d’entrées et de sorties, de signaux micro, ligne ou numériques. En raccordant des microphones et des instruments à votre interface audio, vous pouvez enregistrer des signaux multiples simultanément sur des pistes séparées. Chaque piste contient généralement un seul signal ou instrument. Une fois l’enregistrement terminé, vous pouvez éditer l’audio un peu à la manière d’un document texte ; coupez, copiez, collez, réarrangez, etc.

L’interface MIDI

En plus de signaux audio, une DAW peut enregistrer des informations MIDI. Le MIDI est en fait uniquement constitué d’informations de jeu et non pas de contenu audio en tant que tel. Un appareil d’entrée MIDI est similaire à un clavier d’ordinateur classique, toutefois il peut être utilisé pour jouer des instruments MIDI ou des instruments virtuels au sein de la DAW, tout en enregistrant les notes que vous avez jouées et d’autres informations de contrôle comme les changements de paramètres sonores. Il existe une grande variété de contrôleurs ; vous pourrez porter votre choix sur l’un d’eux selon le type de musique que vous voulez produire et le type d’interaction que vous souhaitez avoir. Celui-ci pourra être un clavier de type piano standard, un contrôleur Wii et bien sûr, une application est également disponible ! Avec le MIDI, vous pouvez avoir une interaction très musicale avec le logiciel même si vous n’êtes pas musicien. Après l’enregistrement, vous pouvez éditer le MIDI comme vous le feriez pour l’audio. L’avantage du MIDI tient au fait que vous pouvez supprimer ou ajouter des notes et d’autre informations de jeu sans pour autant modifier le reste de l’enregistrement, ce qui est quasiment impossible avec l’audio.

Équipement

Lorsque vous devrez faire votre choix pour l’une des stations de travail audio MAGIX, il est important que vous preniez en considération avec quel type de matériel vous souhaitez travailler mais aussi quel type de production vous voulez réaliser. Une DAW peut être vue comme une toile vierge sur laquelle vous pouvez peindre votre travail (votre musique). Selon le type de musique que vous souhaitez produire, certains logiciels peuvent présenter des caractéristiques mieux adaptées que d’autres. La plupart des productions musicales de notre époque consiste en une combinaison de contenu pré-enregistré, sous forme de boucles, mis en commun avec des enregistrements « live ». Si vous faites de la musique électronique, vous n’aurez sûrement besoin que de boucles et d’échantillons. Les boucles (« loops ») sont des segments d’en général 1 à 16 temps constitués d’une partie musicale jouée par un instrument ou un groupe d’instruments dans un style propre. Vous pourriez aussi utiliser des échantillons, par exemple un son de grosse caisse ou un effet sonore spécial. Avec ses Soundpools, MAGIX propose une grande collection qui vous permettra de trouver votre bonheur. En travaillant comme ceci, vous pouvez rapidement créer vos propres morceaux en utilisant cette technique de construction basée sur des « blocs de son ». Si vous souhaitez faire des enregistrements en direct, l’enregistrementmultipiste vous intéressera sûrement bien davantage. Vous pourrez ainsi enregistrer des performances multiples que vous pourrez ensuite éditer et combiner en un « master » unique. Dans ce domaine, une technique bien connue est celle du comping. Tous les logiciels de production musicale de MAGIX permettent de trouver l’outil parfait quel que soit le genre musical dont vous êtes adepte.

Pour tous les goûts

MAGIX a tout un arsenal de stations audionumériques conçues pour travailler avec l’audio et le MIDI. Chacune d’entre elles est faite pour correspondre à des besoins de production particuliers. Toutefois, on peut dire qu’elles sont toutes versatiles et de nombreuses fonctions sont partagées par les différents logiciels. Dans mes futurs articles, je parlerai plus en détail des fonctions de Music Maker, Samplitude Producer/Music Studio et de Samplitude Pro X. Leur fonctionnalité et leur accessibilité sont reflétées dans leurs prix et dans le niveau de connaissances préalables nécessaires à une utilisation complète des logiciels. Selon vos attentes et besoins, certains seront plus adaptés que leurs voisins. Restez connectés !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *