Les actualités, tutoriels et conseils de MAGIX

#Videofriday : Dejak Nikas, vidéaste du Centre Culturel Chinois de New York

#Videofriday : Dejak Nikas, vidéaste du Centre Culturel Chinois de New York

danse 300x191 #Videofriday : Dejak Nikas, vidéaste du Centre Culturel Chinois de New YorkTout d’abord, un mot sur notre rubrique Vidéo friday : nous essayerons à présent de présenter une semaine sur deux une vidéo. Cela n’est pas facile car nous sommes toujours À la recherche de contenu de qualité mais n’hésitez pas à nous contacter si votre vidéo est faite avec MAGIX et que vous souhaitez la présenter dans notre magazine.

Aujourd’hui, un vidéo friday qui fait douloureusement écho à l’actualité et plus précisément, à la tragédie qui touche le Japon. Nous souhaitons donc témoigner toute notre tristesse aux disparus suite au tremblement de terre et ses suites qui s’est produit il y a peu. La vidéo présente un autre tremblement de terre qui avait déjà touché le pays en 2008, traduite dans les mouvements graciles de la danse contemporaine. Voici en effet, une vidéo de cet art aérien dédiée au tremblement de terre de 2008 qui exprime la douleur, la réparation et la reconstruction. L’auteur de ce montage vidéo, Dejak Nikas, n’est autre que le vidéaste du Centre Culturel Chinois de New York où s’est produit cette création de Jian Qi.
Voici le teaser qu’il a spécialement composé :

‘UNTITLED’ Dance China NY’s Winter Showcase (Promo Trailer) from Dejak Nikas on Vimeo.

Une interview de Dejak Nikas qui nous livre sa passion pour le montage vidéo:

1.  Comment en être venu à ce type de projet ?

Je suis vidéaste au Centre Culturel Chinois de New York / Dance Chine NY (www.chinesedance.org- pour plus d’informations ou voir leur page facebook). NYCCC est un organisme à but non lucratif voué à promouvoir et préserver la culture chinoise traditionnelle, comme la danse et la culture, entre autres la danse contemporaine chinoise. Je suis bénévole et les soutiens par mon travail vidéo. Tout a commencé en filmant mon épouse. C’était en 2000, et à l’époque, j’étais encore étudiant.Mon intérêt et mon enthousiasme ses ont accrus au fil du temps. Auparavant, je n’avais fait que peu de vidéo, quelques films très mineurs de 8mm quand j’étais adolescent, la plupart du temps en stopmotion.

2.   Vous utilisez MAGIX Vidéo deluxe pour vos montages vidéo. Pourquoi ce logiciel et que vous offre-t-il de plus que les autres ?

Ce trailer est le résultat de l’évolution de mes intérêts et de ma passion – entre l’an 2000 et maintenant, j’ai acheté environ neuf caméras. Il y a deux ans, je suis passé du mode “auto” en manuel et j’ai pris des cours accélérés pour devenir meilleur vidéaste – j’avais acheté un Canon HV30, sans l’utiliser dans tout son potentiel, puis j’ai acheté le HFS-100 et savais que je devais passer au mode “manuel” avec une caméra aussi puissante. Je suis autodidacte et je me suis bien aidé des leçons disponibles sur Vimeo et quelques autres blogs et sites. Je suis encore en phase d’apprentissage, mais en deux ans, je me suis amélioré de façon spectaculaire grâce à toutes les compétences disponibles, et en persévérant.Mes vidéos sont toutes créées à partir de matériel exclusivement grand public, rien de professionnel. Heureusement, il y a beaucoup d’équipements et de logiciels grand public de très bon niveau.

Mon premier logiciel MAGIX était Music Maker 11. J’étais absolument inculte en vidéo et en musique et je ne savais pas comment créer sa musique à l’époque, et n’avait pas d’idée de ce qu’était un frame ou autre terminologie du genre. J’ai choisi Magix Music Maker 11 parce qu’il semblait offrir des fonctionnalités intuitives tandis qu’auparavant, j’utilisaisWindows Movie Maker. Mais le dernier logiciel m’a très vite paru limité car je souhaitais aller plus loin …

Depuis, j’ai acheté MAGIX Vidéo deluxe Plus 12, 14, 15, 16 et 17 ! MAGIX semble la marque la plus intuitive pour moi, et avec sa timelime multipiste, cela m’aide à mettre ensemble facilement différentes vidéos. Je sais que je n’ai pas encore utilisé les logiciels MAGIX au maximum de leur potentiel, mais j’ai été en mesure de comprendre beaucoup de choses comme les PIP, la correction des couleurs, le doublage, etc. J’ai encore besoin d’aide pour un rendu MP4, en particulier des paramètres personnalisés pour le rendu (…). Je trouve que MAGIX est de loin le plus facile et rapide à utiliser quand il s’agit de se servir de plusieurs sources vidéo et / ou photos et la musique. (…) Je crois que finalement MAGIX est ce qu’il y a de plus complet disponible au grand public pour une vidéo de niveau semi-professionnel. Je réfléchis conséquemment à m’acheter Vidéo Pro Edition à présent, ce qui n’était pas le cas à mes débuts car jamais je n’aurais pensé vouloir mettre autant d’argent pour un programme de montage vidéo, mais à présent, c’est la suite logique …

3.      Ce tte représentation a eu lieu en décembre 2010. Que nous raconte-t-il ?
J’étais simplement le vidéaste de cette performance dont le thème a été, comme indiqué dans le générique, un honneur, un hommage aux victimes, aux héros et aux survivants du tremblement de terre au Sichuan en 2008. C’est la création de Jiang Qi, directeur de la création et chorégraphe de DCNY. J’ai tout simplement créé ce trailer promotionnel, mais  c’est ma lecture et ma vision de ce spectacle. Je voulais mettre en évidence et simplifier ce que je crois être la vision du réalisateur et son objectif en montrant simplement les événements, les effets et les résultats : la première partie montre le tremblement de terre, la confusion, la peur, l’incertitude ressentie, la deuxième montre les suites, les victimes et les survivants face à la destruction et les pertes, et la dernière partie montre l’entraide et la collaboration nécessaires. Quant à la fin, elle montre la gravité réelle de ce qui s’est passé, et avec crainte, la perspective encore lointaine d’un avenir…

4. Quels seraient vos conseils à tous ceux qui souhaitent commencer le montage vidéo ?

Quelques conseils : ne pas avoir peur (comme ce fut mon cas il y a encore deux ans) de poursuivre sa passion pour la vidéo,
ne pas hésiter à prendre les caméras et les logiciels à bras le corps et d’en faire le maximum pour savoir ce qu’ils peuvent faire,
« demander » le caméscope et le logiciel adéquats pour faire ce que vous imaginez,
parler avec des experts aide beaucoup, utiliser leurs informations et les enseignements chaque fois que vous avez le temps et les ressources pour le faire,
essayer d’apprendre les meilleures façons de traduire votre perspective et votre créativité dans la réalité vidéo.

Je suis encore un débutant, mais j’ai fait des progrès de géant en demandant à tous ceux qui s’y connaissaient mieux que moi de me donner des tuyaux -. Il y a deux ans à peine, je ne pouvais même pas imaginer où j’en serai aujourd’hui. Je me suis senti dépassé par l’incroyable technologie, et ne pouvais pas imaginer comment, grâce à elle, je pouvais devenir meilleur photographe, vidéaste, et caméra-man, reporteur vidéo-écrivain et créateur. J’ai appris dans tous ces domaines et je crois que si quelqu’un d’aussi débordé et inquiet que moi en est arrivé là, c’est la preuve que tout le monde peut le faire !

Lorsque j’ai filmé la performance de ma femme en 2000, cela m’a ouvert sur une nouvelle activité incroyable, et cela m’a permis de m’exprimer d’une façon je ne pouvais pas imaginer auparavant. Cela a également guidé mon futur de vidéaste pour NYCCC / NY Dance Chine, poste de bénévolat auquel je donne mon soutien. Je suis très heureux de pouvoir exprimer ma passion et de pouvoir développer ma créativité en leur nom. Et par ce moyen, le potentiel est illimité, ce qui est étonnant et passionnant, mais toujours un peu effrayant aussi. Il est valorisant de saisir où sont les objectifs et la communication de NYCCC /DCNY, et de pouvoir créer des vidéos qui aident à faire passer ce message et le présentent de façon intéressante. C’est ma manière à moi de les soutenir.